Vidéo virale: une analyse, des ingrédients

Maîtriser la viralité de ses contenus est le Saint-Graal de tout usager des réseaux sociaux. La vidéo est un élément star du marketing de contenu en 2015, qui ne devrait pas faiblir selon les études qui nous annoncent que, dans cinq ans, la vidéo 80% du trafic mondial de données.

Rendre sa vidéo virale est un enjeu majeur pour les entreprises.

Ici comme ailleurs, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. À défaut de vous fournir la recette magique, nous pouvons dégager de certaines vidéos des tendances, des bonnes pratiques à suivre.

Lorsque j’ai pris connaissance de la dernière vidéo de Solange te parle, j’ai adoré et j’ai voulu la partager pour son contenu hilarant et aussi parce qu’il m’est apparu évident qu’elle constituerait un excellent exemple de bonnes pratiques à suivre. On se retrouve après que vous en ayez visionné le contenu.

 

Quelques chiffres:

Cette vidéo est l’oeuvre de Solange te parle, poétubeuse, dont la chaîne Youtube compte plus de 128.000 abonnés, ce n’est donc pas sa première vidéo. Solange te parle n’est pas une débutante et sa présence sur les réseaux sociaux ne date pas d’hier non plus.

Publiée le 16 novembre dernier, elle compte déjà plus de… 700.000 vues ! Plus de 1.500 commentaires rien que sur Youtube et 13.000 votes favorables. Viralité avérée donc pour cette vidéo de plus de sept minutes qui fait mentir l’affirmation selon laquelle l’attention moyenne d’un spectateur sur internet serait de moins d’une minute.

Voilà des chiffres qui laissent rêveur. Essayons de comprendre pourquoi et comment cette vidéo est devenue virale.

Les clés d’une vidéo virale

  • Du talent à revendre, une présence devant l’objectif

Cela va sans dire mais va encore mieux en le rappelant. Non seulement le contenu de cette vidéo est drôle, mais il est en outre servi par le talent, la diction et la présence de son auteure.

  • Un contenu drôle, qui vise juste, tout en demeurant consensuel:

Français d’origine et vivant depuis plus de dix ans au Québec, je vous garantis que tout, absolument tout dans cette vidéo est tout simplement parfait. On est loin des pubs ratées d’Orange caricaturant les Québécois et qui se sont attirées les foudres de bon nombre d’internautes. Bref, tant les Québécois que les Français peuvent se reconnaître dans le contenu.

  • Un contenu qu’on a envie de partager:

Ce côté consensuel du contenu – qui n’a rien de péjoratif, bien au contraire – favorise le partage, qui est l’un des vecteurs-clés de la viralité. Sans partage qui offre des possibilités exponentielles de visionnage, point de salut !

Il faut ici faire une différence dans le type d’humour utilisé : celui qui sera fédérateur verra ses chances de partage augmentées, ainsi que le mentionne Thales Teixeira, du département de marketing de la Harvard Business School:

«La pub d’Evian avec les bébés en patins à roues alignées a bénéficié d’un taux de visionnement de 87% et de partage de 48%, ce qui est bon, note le professeur. À ce titre, l’humour bon enfant est plus efficace que l’humour qui choque. Les gens sont plus enclins à regarder les pubs avec de l’humour qui choque, mais moins enclins à les partager.»

L’humour est l’un des meilleurs vecteurs de partage mais on peut également utiliser d’autres éléments qui suscitent des émotions, tels la surprise et la peur.

  • Une réalisation parfaitement adaptée

Tout d’abord, la vidéo est disponible dans plusieurs formats, allant jusqu’au HD 720P (ce qui, soit dit en passant en améliore son référencement auprès de Google). Ensuite, pour qui a déjà tourné des vidéos, le travail de préparation, de montage et de tournage apparaît d’autant plus évident qu’on pourrait croire à première vue, qu’il s’agit d’une vidéo rapidement réalisée. Il n’en est rien. Alors que l’intégralité du contenu est tourné en plan fixe, le montage en lui-même participe à la qualité de la vidéo et sert son contenu.

Faire simple peut être horriblement compliqué; ne négligez donc pas la préparation de votre tournage, ni encore moins du montage.

Conclusion

Je vous l’ai dit en introduction: il n’existe pas de recette miracle pour rendre une vidéo virale, sinon ça se saurait.

S’ingénier à répliquer une vidéo devenue virale est un exercice fortement déconseillé : vous n’obtiendrez qu’une copie servile d’un succès.

Lorsque vous créerez une vidéo, avant de la « vouloir virale » pensez en premier lieu à son contenu: sans lui, vous n’irez nulle part.

Parmi les éléments qui créeront des conditions favorables à la viralisation d’une vidéo, souvenez-vous toutefois de quelques ingrédients:

  • Agir sur les émotions des spectateurs par l’humour, la surprise ou la peur,
  • La provocation peut être un levier puissant d’intérêt mais risque de limiter les partages,
  • Soignez votre réalisation: il ne s’agit pas d’y mettre un budget hollywoodien mais d’adapter la réalisation au message que vous souhaitez faire passer.
  • Pensez au titre et à la description de votre vidéo:
    • Un titre qui doit immédiatement indiquer l’objet, le message,
    • Une description optimisée: pensez VSEO.

Améliorer le référencement d’une vidéo est possible en maîtrisant le VSEO (Video Search Engine Optimization). Ici encore, Nameo Solutions peut vous aider à poser les bons gestes. Quels que soient vos besoins, n’hésitez pas à nous contacter !